Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Le Maroc euphorique après sa qualification pour le Mondial-2018

Football

Partager :


Le Maroc euphorique après sa qualification pour le Mondial-2018

Le brouhaha de la fête s'est emparé du Maroc après sa victoire 2-0 face à la Côte d'Ivoire, samedi à Abidjan, synonyme de qualification pour le Mondial-2018 de football.

Après vingt ans d'attente, de contre-performances, de déceptions, les "Lions de l'Atlas" (le surnom de la sélection marocaine) d'Hervé Renard sont qualifiés pour la Coupe du monde, compétition qu'ils n'avaient plus disputée depuis le Mondial-1998 en France.

Dès la fin de la rencontre, disputée au stade Félix-Houphouët-Boigny, dans la capitale ivoirienne, c'est tout le royaume qui a laissé éclater sa joie à coups d'interminables klaxons, de chants, de hurlements et de youyous.

A Casablanca, des milliers de supporters ont investi les principales artères de la ville pour fêter cette qualification, alors que de longues files de voitures ont convergé vers la Corniche, haut-lieu de la vie nocturne de la métropole marocaine.

"Dima Maghrib !(le Maroc pour toujours), s'époumonait un groupe de jeunes, drapés de rouge et vert, couleurs du drapeau marocain.

"On est tellement habitués des déceptions et des douches froides avec les Lions de l'Atlas que je n'y croyais pas avant le match", soufflait Youssef, un banquier de 38 ans. "Mais là il faut dire que Hervé Renard a trouvé la bonne formule, ça promet pour la Coupe du monde, en espérant passer le premier tour comme en 1986".

"C'est sûr qu'on ne va pas remporter la Coupe du monde, mais jouer quelques matches c'est déjà pas mal", souriait Imane, une étudiante en médecine qui a regardé le match dans un café branché de Casablanca.

"Ils n'ont encaissé aucun but, et leur niveau de jeu s'est beaucoup amélioré. Le sélectionneur mérite le salaire qu'il touche", l'interrompt Jaouad, une casquette rouge vissée sur la tête.

- Aucun but encaissé -

Sur les réseaux sociaux, l'ambiance était également à la fête et les internautes marocains étaient nombreux à assurer qu'il feront le voyage en Russie pour soutenir leur équipe.

"Bravo les Lions, vive le Maroc !", a tweeté dans la foulée l'humoriste franco-marocain Gad Elmaleh, supporter déclaré de l'équipe marocaine.

Le roi du Maroc Mohammed VI n'a, lui aussi, pas manqué de féliciter "chaleureusement" les "Lions de l'Atlas", exprimant sa "joie pour le grand exploit réalisé par la sélection nationale".

Grâce à leurs deux cartons contre le Mali (6-0) et le Gabon (3-0), les "Lions de l'Atlas" n'avaient besoin que d'un nul samedi pour s'envoler en Russie. Il ont finalement décroché leur ticket avec la manière, en dominant la Côte d'Ivoire sur des buts de Dirar (25) et Benatia (30).

La sélection marocaine peut aussi se targuer d'être la seule à ne pas avoir encaissé le moindre but durant les éliminatoires. C'est aussi sa cinquième qualification pour la Coupe du monde, après les éditions de 1970, 1986, 1994 et 1998.

Il faut dire que son entraîneur connaissait particulièrement bien son adversaire du jour puisqu'il a dirigé la sélection ivoirienne par le passé.

Et ses joueurs n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires en inscrivant deux buts en cinq minutes pour assommer une Côte d'Ivoire brouillonne et inefficace.

Le football marocain se porte bien et vit une période dorée car cette qualification intervient une semaine après le sacre du Wydad Casablanca, qui a remporté la Ligue des champions d'Afrique, pour la deuxième fois de son histoire.

AFP
Le 12 novembre 2017


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 6 + 7 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités