Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Lutte contre Ebola : 6 millions de dollars ont été détournés en Guinée et en Sierra Leone

Santé

Partager :


Lutte contre Ebola : 6 millions de dollars ont été détournés en Guinée et en Sierra Leone

La fraude commise par les travailleurs de la Croix-Rouge et d’autres personnes a fait perdre au moins 6 millions de dollars destinés à lutter contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, a confirmé l’organisation samedi.
Les révélations font suite à une enquête interne sur la façon dont l’organisation a géré plus de 124 millions de dollars au cours de l’épidémie de 2014-2016 qui a tué plus de 11 000 personnes en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée.
Près de 2,13 millions de dollars ont disparu à la suite d’une «collusion probable» entre le personnel de la Croix-Rouge et les employés d’une banque sierra-léonaise, a révélé l’enquête. On pense que l’argent a été perdu quand ils fixaient incorrectement le taux de change au plus fort de l’épidémie.
La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge s’est déclarée “indignée” par ce qu’elle avait découvert et intensifiait ses efforts pour lutter contre la corruption, notamment en introduisant des limites de dépenses dans les “situations à haut risque”. Elle prévoit également d’envoyer des auditeurs qualifiés avec des équipes d’opérations d’urgence. D’autres mesures incluront la formation supplémentaire du personnel et «l’établissement d’une fonction d’enquête interne dédiée et indépendante».
Les conclusions de l’enquête interne ont d’abord été mises en ligne le 20 octobre, mais n’ont pas été largement diffusées avant vendredi. La FICR a confirmé les conclusions samedi et a indiqué qu’elle travaillait avec la Commission anti-corruption de la Sierra Leone pour “enquêter et poursuivre juridiquement toutes les personnes impliquées”.
La Fédération internationale a également révélé des preuves de fraude dans les deux autres pays les plus durement touchés par la crise d’Ebola.
Au Libéria, les enquêteurs ont trouvé “des preuves de fraudes liées aux prix exorbitants des articles de secours, à la masse salariale et au paiement d’incitations aux volontaires”. La FICR a estimé la perte à 2,7 millions de dollars.
Et en Guinée, au moins 1,17 million de dollars ont disparu à cause de pratiques frauduleuses de facturation par un prestataire de services de dédouanement. Deux autres enquêtes sont en cours, a indiqué la FICR.

croix rouge/intellivoire.net
Le 5 novembre 2017


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 8 + 4 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités