Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

LE P.M MAMADY YOULA FACE AUX CHEFS D’ENTREPRISES: le secteur privé, moteur de notre transformation économique

Economie

Partager :


LE P.M MAMADY YOULA FACE AUX CHEFS D’ENTREPRISES: le secteur privé, moteur de notre transformation économique

Paris, le 5 Octobre 2017 – Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mamady Youla, a participé ce matin à une Réunion de haut niveau de l’OCDE EMnet (Emerging Markets Network) sur l’Afrique sur le thème “Le futur de l’Afrique : Industrialisation, technologies et entreprenariat” en présence de plusieurs représentants du secteur privé international.
Au cours de cette réunion où le Premier Ministre Youla a représenté le Président Alpha Condé, les différents participants ont principalement traité du rôle du secteur privé dans l’industrialisation du continent à travers des leviers comme l’entrepreneuriat et les nouvelles technologies.
Ainsi, dans son intervention, Mamady Youla a exposé les grandes lignes de la stratégie d’industrialisation de notre pays. Cette rencontre a également été l’occasion de promouvoir les opportunités d’investissement auprès des dirigeants de grandes entreprises.
Dans son propos introductif, le Chef du Gouvernement a rappelé que la Guinée a normalisé son contexte politique et stabilisé son environnement macroéconomique tandis que son engagement continu pour l’amélioration du climat des affaires a été récompensé par une forte reprise de la croissance et de l’investissement en 2016 et 2017.
Pour preuve, l’économie guinéenne a montré sa résilience aux chocs défavorables et la croissance réelle du PIB s’est établie à 6.6% en 2016 avec une prévision de 6.7% en 2017, contre une moyenne de 3.5% entre 2013 et 2015.
De fait, les perspectives de croissance de notre pays se situent aujourd’hui à un niveau largement supérieur à la moyenne des pays d’Afrique Subsaharienne et de nombreux pays pairs de la région, démontrant ainsi la solidité de la dynamique actuelle en Guinée.
Pour le Premier Ministre Youla, notre développement reposera sur la transformation durable des ressources naturelles, dans le cadre d’une politique d’industrialisation bien pensée et efficacement mise en œuvre en favorisant la promotion de l’entreprenariat et l’essor des PME-PMI, comme instruments d’innovation et d’industrialisation rapide.
D’ailleurs, cette ambition est aujourd’hui consignée par le Gouvernement dans un cadre unique et intégré de développement : le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020). Ce plan table sur un taux moyen de croissance de l’ordre de 7% en misant sur l’intensification du secteur agricole, du secteur minier et du secteur énergétique.
Face à ces investisseurs privés, et pour atteindre nos objectifs, Mamady Youla a rappelé que notre pays dispose de nombreux atouts qui en feront un partenaire stratégique. Ceux-ci peuvent être résumés ici en six points :
1. En premier lieu, la Guinée dispose de la plus grande réserve de bauxite au monde avec plus du tiers des réserves mondiales et détient en quantité abondante de nombreux minerais (fer, or, diamant, argent, etc.) ;
2. En second lieu, avec plus de 1300 cours d’eau, la Guinée est considérée comme une puissance agricole et énergétique en devenir avec un potentiel hydroélectrique de plusieurs milliers de MW, et plus de 6,5 millions d’hectares de terres arables.
3. En troisième lieu, la Guinée est dotée d’un environnement des affaires attractif et d’un cadre juridique propice à l’investissement privé. Classée parmi les 20 pays les plus réformateurs dans le rapport Doing Business de la Banque Mondiale en 2014 et en 2018, avec des acquis considérables en termes d’avantages, de garanties, de sécurité aux investisseurs. Le nouveau Code Minier, le nouveau Code des Investissements et le nouveau Code du Travail consacrent désormais un cadre juridique et réglementaire fortement compétitif pour l’investissement privé.
4. En quatrième lieu, la Guinée a engagé un ambitieux programme d’investissements dans les infrastructures socio-économiques de nature à accroître durablement la compétitivité de son économie.
5. En cinquième lieu, la Guinée offre un environnement politique et un cadre macroéconomique stables. Dans un environnement régional marqué par des décennies d’instabilités politiques majeures, la Guinée est restée l’un des rares pays à ne pas connaitre de conflits.
6. Enfin, en sixième lieu, par son positionnement géographique et son énorme potentiel économique, la Guinée est une porte d’accès stratégique à un marché de plus de 300 millions de personnes. Le pays est bordé par plusieurs centaines de kilomètres de frontières maritimes et partage six frontières terrestres avec des pays de la sous-région ouest-africaine.
Pour finir, le Premier Ministre Mamady Youla a réaffirmé que le secteur privé doit être le moteur de cette transformation à travers les leviers de l’investissement et des nouvelles technologies ; puis, au nom du Président de la République, Alpha Condé, il a souhaité plein succès dans la poursuite des travaux.
A noter qu’au cours de cette réunion, la délégation guinéenne emmenée par le Chef du Gouvernement était composée du Ministre d’Etat, Conseiller à la Présidence de la République, Bah Ousmane ainsi que du Ministre de l’industrie et des PME, Boubacar Barry.


La Cellule de Communication du Gouvernement


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 3 + 7 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités