Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace


Guinée: la FESABAG menace de fermer les Banques

Divers

Partager :


Guinée: la FESABAG menace de fermer les Banques

Conakry - La Fédération Syndicale et Assurance des Banques de Guinée (FESABAG), menace d’aller en grève si l’Etat et les directeurs des banques ne prennent pas en compte leurs revendications d’ici le 5 octobre 2017.

La secrétaire générale adjointe de la FESABAG, également secrétaire générale de la Banque Populaire Maroco-Guinée, Marie Yvonne Coumbassa, dénonce dans un entretien a la presse ce mardi, certaines attitudes malsaines des patrons des Banque vis-à-vis de certains travailleurs des entreprises bancaires de la place et certains membres actif de la FESABAG.

Elle proteste aussi contre la convocation de certains de ses collègues devant la justice pour fait de grève.

Selon elle cela est inadmissible dans la mesure où il a été dit dans les accords qu’ils ont signé avec leurs patrons et l’Etat qu’aucune poursuite judiciaire ne serait faite suite à la grève qu’ils ont déclenché en mai dernier pour l’améliorer des conditions salariales des travailleurs des entreprises bancaires.

Suite à cela, la secrétaire Générale adjointe de la FESABAG a déploré l’irresponsabilité de son premier secrétaire général, et les autorités du pays.

« Ce qui m’a fait très mal, les convocations ont commencé à tomber devant notre premier secrétaire général de la FESABAG qui est à la personne de Monsieur Abdoulaye Sow de la BICIGUI qui était là et, qui devrait aussi être inquiété parce que c’est lui qui nous a demandé d’aller en grève », déplore-t-elle.

Marie Yvonne Coumbassa a ajouté que pour calmer la situation, ils avaient saisi l’inspection générale du travail parce que selon elle, c’est lui qui était le garant des accords. Malheureusement ils n’ont pas encore eu de réponse.

« Si d’ici le 5 octobre, l’Etat ne nous appelle pas, nos patrons ne nous appelle pas également pour nous adresser un courrier, afin qu’ils retirent leur plainte devant la justice, nous allons fermer toutes les banques, assurances et micro finance de Conakry jusqu’à Yomou. Après ça, nous allons porter plainte contre nos patrons», a-t-elle prévenu.

APA
Le 4 octobre 2017


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 3 + 2 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités