Player PopUp
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

G20 - Afrique : ce que les Africains envisagent de faire

Economie

Partager :


G20 - Afrique : ce que les Africains envisagent de faire

Si les avis divergent autour de l'initiative "Compact with Africa", les dirigeants africains ont saisi la tribune de Berlin pour afficher leurs attentes pour un nouveau partenariat nord-sud. Illustration.

La conférence G20 – Afrique a démarré, ce 12 juin à Berlin en Allemagne, avec pour ambition de définir les contours d'un nouveau cadre d'investissement en faveur de l'Afrique.

Si le ministère allemand du Développement a annoncé lundi 300 millions d'euros d'aides supplémentaires aux pays notamment soucieux de lutter contre la corruption, la priorité à l'Afrique voulue par Angela Merkel ne se veut pas un plan d'aide. Il s'agit plutôt de rendre les pays africains plus attirants à l'investissement par le biais du soutien politique des pays du G20 et technique des institutions financières internationales.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a souligné que "les États africains vont décider eux-mêmes de la façon dont ils veulent travailler". Cela n'a pas empêché plusieurs dirigeants africains d'appeler de leurs vœux un "plan Merkel" en référence au "plan Marshall" de prêts américains qui avait aidé à la reconstruction de l'Europe d'après-guerre. Gerhard Muller, ministre de la Coopération économique et du Développement, "À l'heure où l'Union européenne cherche à redéfinir les bases de son partenariat avec l'Afrique, l'Allemagne propose un "plan Marshall" pour favoriser l'établissement d'une paix et d'un développement durables sur le continent voisin de l'Europe. Un Plan non pas "pour" l'Afrique mais à mettre en œuvre "avec elle".

Par Le Point Afrique (avec AFP)
Le 13 juin 2017


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 7 + 9 =



Rechercher un article




Vidéo à la une
Actualités